Immobilier Nantes : le marché immobilier Nantais

À Nantes, les prix de l’immobilier ne cessent de flamber depuis des années. En 2019, un record de biens vendu a été noté du fait de son attractivité. La ville accueille chaque année environ 8 000 nouveaux habitants. Dans cet article, nous revenons sur la hausse du secteur immobilier dans la ville et les différents prix existants.

Le sommet atteint en 2019

Nantes occupe présentement la cinquième place des villes les plus chères en France (région parisienne exclue) après Bordeaux, Lyon, Nice et Lille. Elle connaît une explosion de la demande dans le secteur immobilier depuis des années. Un facteur qui accentue la demande et cause une rareté des biens immobiliers sur le marché. Cette tendance s’est exacerbée en 2019 d’après les chiffres donnés par la Chambre des Notaires de Loire-Atlantique.

Cette flambée des prix de l’immobilier a atteint des records en cette année écoulée. Cette hausse se note surtout au niveau des prix des appartements anciens. Les quartiers qui connaissent une plus grande flambée sont : Nantes intra-muros, avec une hausse de 7.2 % et la Côte d’Azur, autour de la Baule avec 6.6 %. Dans les quartiers du Sud, les prix ont grimpé jusqu’à 16.9 % pour les appartements anciens, le prix médian au mètre carré est de 2 680 €.

Ensuite les maisons presque neuves ont connu une hausse des prix de 13 %. Le prix médian d’une maison étant de 310 500 €. S’agissant des appartements neufs qui valent en moyenne 39 % plus chers que les maisons anciennes, la hausse est moins importante d’après le constat des notaires.

Le neuf connaît pourtant une hausse de 15 % en 2019. Cette hausse généralisée est causée, en partie, par l’attractivité économique de la ville et une demande plus importante de l’offre. Une pénurie de logements qui donc a fini de faire grimper les prix. Le nombre de Néonantais qui s’installent dans la ville chaque année est estimé à 8 000.

Les prix varient selon les quartiers

La flambée est généralisée. D’après les statistiques données par La chambre de Notaire de Loire-Atlantique en 2019, les prix sont plus chers en Centre-Ville. En effet, le prix médian au mètre carré pour les appartements anciens et de 3 700 € avec une évolution annuelle de 8.9 %. Pour les appartements neufs, le mètre carré est évalué à 5 890 € avec un taux d’évolution projeté à 15.1 %.

En ce qui concerne les Hauts Pavés- Saint Félix, le mètre carré est estimé à 3 550 € pour les appartements anciens avec une évolution annuelle de 10.4 %. Pour les appartements neufs, le mètre carré est à 5 570 € le mètre carré avec une évolution de 8.9 % chaque année. Les chiffres publiés par la Chambre indiquent que dans les quartiers Sud et à Doulon- Bottière, les prix sont plus abordables.

En effet, dans les quartiers Sud, un appartement ancien est vendu à 3 680 € le mètre carré avec une évolution estimée à 16.9 % chaque année. La même surface est à 4 140 € pour les appartements neufs et ce chiffre évolue de 0.2 % annuellement. Doulon-Bottière a les chiffres les plus bas, car le mètre carré est à 2 500 € pour les appartements anciens et à 4 100 € pour les appartements neufs avec respectivement, une évolution de 12.8 % et 13.6 %.

Par ailleurs pour les maisons anciennes, le prix médian varie entre 520 000 € et 295 000 € selon les quartiers.