Centrales électriques domestiques

Centrales électriques domestiques : un approvisionnement en chaleur tourné vers l’avenir

L’énergie est une denrée rare et de plus en plus chère. Les perspectives d’avenir dans ce secteur sont donc plus que sombres. Mais une vie sans électricité n’est pas seulement inimaginable aujourd’hui, elle est presque impossible : ordinateurs, cuisinières ou brosses à dents électriques ne sont que quelques exemples des choses quotidiennes pour lesquelles nous avons également besoin de beaucoup d’électricité. En bref, sans électricité, la quasi-totalité de l’humanité serait assise dans le noir. Afin de s’assurer que cela ne puisse en aucun cas se produire dans nos propres murs, de nombreuses recherches ont été menées dans un passé récent pour trouver une alternative à l’approvisionnement public. Le résultat de ces efforts est ce qu’on appelle la centrale électrique domestique.

Centrale électrique domestique : qu’est-ce qui se cache derrière ?

Le concept qui le sous-tend est le résultat d’une collaboration entre les deux sociétés allemandes Volkswagen et LichtBlick. L’idée est de faire fonctionner un générateur à l’aide d’un moteur à combustion de gaz. Ce processus génère de l’électricité. La chaleur résiduelle qui en résulte est alors disponible pour une utilisation ultérieure. Le chauffage de l’eau chaude et le système de chauffage d’une maison sont des exemples d’applications appropriées pour l’électricité produite de cette manière.

En général, il ne s’agit pas d’une invention entièrement nouvelle. Mais ce qui est révolutionnaire dans cette idée, c’est que le moteur à combustion de gaz et le générateur sont tous deux situés directement dans le bâtiment, qui a accès aux biens produits de cette manière. À cet égard, l’étage le plus bas, la cave, d’une maison individuelle, par exemple, est un emplacement idéal. Une telle petite centrale se caractérise donc par sa compacité en plus de sa haute performance.

En pratique, ces systèmes sont contrôlés par une ligne Internet ou, alternativement, par radio mobile. De cette façon, la centrale électrique interne est connectée au serveur du fournisseur. Cela crée un système contrôlé de manière centralisée. Cela garantit que l’alimentation du circuit électrique respectif est adaptée à la demande réelle – ce qui facilite également les économies. En outre, ces systèmes disposent de leur propre réservoir de stockage de chaleur. Cet élément est chargé de veiller à ce que la production et la consommation de chaleur ne soient pas interdépendantes.

Une innovation de grande envergure entre vos quatre murs

Une centrale de ce type est une installation à la fois efficace et performante pour la production d’électricité, qui est également respectueuse de l’environnement. Il est vrai que l’on utilise le gaz naturel, vecteur fossile. Toutefois, grâce à une telle installation, qui est en fait une petite centrale de cogénération, le gaz est utilisé pour produire de l’électricité d’une manière relativement écologique et donc respectueuse du climat : La consommation de gaz peut être décrite comme extrêmement faible. Par conséquent, c’est une bonne alternative à l’énergie solaire.

L’électricité produite par une telle centrale ne présente pas seulement un grand intérêt pour les propriétaires. Il intéresse également les commerçants dans un large éventail de secteurs. Il en va de même pour les institutions publiques. Il va sans dire qu’une telle installation présente également un grand intérêt pour les propriétés utilisées de cette manière, entre autres en raison de la consommation d’électricité supérieure à la moyenne. Les exemples typiques sont donc particulièrement nombreux :

  • Hôtels
  • Écoles
  • Jardins d’enfants
  • Les autorités en général

Cela leur permet d’acquérir une certaine indépendance vis-à-vis des fournisseurs publics tout au long de l’année.

Avec votre propre centrale de cogénération directement dans le bâtiment, un tel projet pourrait être réalisé de manière optimale et également de manière très écologique. Les utilisateurs de ce concept innovant acquièrent également une grande autonomie à d’autres égards : c’est à eux de décider eux-mêmes de l’usage qu’ils veulent faire de l’électricité produite en interne. Dans l’ensemble, on peut toutefois conclure qu’une propre centrale de cogénération entraîne une réduction globale des coûts correspondants.

Toutefois, il y a une condition de base qui doit être remplie dans tous les cas : Une telle centrale ne peut être exploitée efficacement qu’à partir d’une consommation annuelle de chaleur d’au moins 70 000 kW/h de gaz ou, alternativement, de 7 000 litres de pétrole. Cependant, il existe déjà sur le marché des usines qui sont rentables même avec une consommation moindre. Actuellement, la limite inférieure absolue est une consommation de gaz de 40 000 kW/h. Il sera atteint dès que deux grands bâtiments ou ménages seront connectés au système. Si l’on considère les propriétés privées, il est actuellement raisonnable d’avoir au moins une maison à deux logements.

Quels sont les avantages pratiques d’une centrale de production combinée de chaleur et d’électricité propre à un bâtiment ?

Une telle centrale fonctionne avec la production combinée de chaleur et d’électricité. Ce seul élément peut garantir une utilisation efficace ou comparativement économique, car l’électricité non consommée peut être réintégrée dans le cycle général. En même temps, il est également utilisé pour la production d’eau chaude et pour chauffer le système de chauffage.

Outre l’efficacité, qui se traduit également par un prix favorable, le haut niveau de respect de l’environnement parle également en faveur d’une telle centrale. Par exemple, les émissions de dioxyde de carbone peuvent être réduites jusqu’à 60 %. Si, en revanche, on utilise du biogaz, cela se traduit par une réduction de 100 % des émissions de CO2. Il n’est pas non plus nécessaire de faire des concessions en termes de performances par rapport aux fournisseurs traditionnels.

Pour que toutes ces exigences puissent effectivement répondre aux attentes élevées qui leur sont imposées dans la réalité, la qualité du « matériel » joue naturellement un rôle décisif. Ceci est assuré, entre autres, par l’implication du célèbre constructeur automobile Volkswagen. C’est pourquoi ces centrales électriques s’appuient sur la technologie des moteurs de première classe et notoirement fiable de cette entreprise. La longue durée de vie d’une mini-centrale électrique interne est également liée à cela. En règle générale, ce système fonctionne parfaitement depuis plus de dix ans.

Conclusion : par rapport à l’approvisionnement traditionnel, un tel système offre également des avantages à long terme :

  • une efficacité accrue
  • une compatibilité environnementale supérieure à la moyenne
  • un degré élevé d’efficacité économique, y compris une diminution des coûts
  • une flexibilité sur mesure pour chaque cas individuel

Dans le contexte international, les centrales de production combinée de chaleur et d’électricité à l’intérieur des bâtiments se sont récemment (jusqu’en 2013) de plus en plus implantées. Entre-temps, les propriétés convaincantes de cette génération révolutionnaire d’électricité ont également été reconnues en Autriche. Au Canada, dès les années 1980, l’électricité et la chaleur étaient produites à petite échelle de manière très durable. Depuis un certain temps, la centrale électrique de l’entreprise jouit également d’une popularité croissante auprès de ses voisins du nord de la République fédérale d’Allemagne.

Une des raisons du succès de ce concept est le fait qu’il dispose d’une grande flexibilité. Concrètement, cela signifie qu’un ensemble de services appropriés peut être proposé pour presque toutes les exigences. Il s’agit avant tout de la consommation réelle et de la dimension d’une centrale électrique aussi compacte. Le principe lui-même est toujours le même.

En ce qui concerne les coûts, ce système peut également fournir des arguments convaincants : pour l’installation et le montage, il faut prévoir environ 5 000 euros dans le budget. Après une période d’exploitation maximale de 15 ans, l’installation doit être remplacée par une nouvelle. Grâce surtout au bilan écologique extrêmement positif de ces systèmes de production de chaleur, on peut s’attendre à des subventions publiques importantes en Autriche pour de nombreuses années à venir – tout comme en République fédérale.